Hypnose Ericksonienne

Cinq questions sur l’Hypnose Ericksonienne…

By 4 mai 2020 septembre 25th, 2020 No Comments
Hypnose Ericksonienne

L’utilisation de l’Hypnose Ericksonienne est de plus en plus répandue. Ses mécanismes restent un mystère. Mais son efficacité n’est plus mise en doute.

Qu’est ce l’hypnose Ericksonienne ?

Le sujet participe à sa mise en condition hypnotique. Le thérapeute utilise des métaphores pour que l’inconscient du sujet choisisse lui-même les solutions de ses problèmes.

Tout le monde est-il hypnotisable ?

Selon l’échelle de « suggestibilité hypnotique » mise au point par l’université de Stamford, 5 % d’entre nous sont réfractaires à l’Hypnose.  Mais on ignore toujours pourquoi l’on a tous une sensibilité à l’état Hypnotique qui est entièrement personnelle. Il n’y a, à ce jour, aucune corrélation démontrée entre la structure de la personnalité et la suggestibilité.

Ce que l’on sait dans la pratique, c’est que l’Hypnose est un état naturel!  On sait déjà comment accéder à l’Hypnose car on vit naturellement quelques minutes de notre journée en état de transe. 

Peut on prendre le contrôle de notre esprit avec l’hypnose ericksonienne ?

Non, L’Hypnose est un état naturel, un état de réceptivité, dans lequel on reste conscient. On ne perd pas le contrôle. On peut interrompre la séance si on le souhaite. Aucun thérapeute ne parvient à faire réaliser des actes contre le gré de la personne. L’état d’hypnose sera efficace si l’on accepte d’utiliser notre imagination et de nous laisser guider par le thérapeute. Les séances d’Hypnose nécessitent notre entière coopération et nous avons le contrôle total.

A-t-elle été prouvée scientifiquement ?

Ses effets, oui. De nombreuses études ont montré qu’une suggestion hypnotique entraîne des réponses neuronales. Exemple, celle menée en 1997 par le Pr Stephen Kosslyn, du département de neurologie du Massachusetts General Hospital de Boston : il a présenté à un groupe de seize personnes une palette de couleurs échelonnées et une palette de dégradés de gris. Les réactions de leur cerveau étaient enregistrées par un tomographe à émission de positrons. Lorsque, sous hypnose, on demandait à chacune de ces personnes de « voir » en couleurs la palette de gris, c’était l’aire occipito-pariétale, l’une des zones de reconnaissance des couleurs, qui était activée : le cerveau avait donc réagi comme s’il voyait de la couleur à la place du gris, ce que demandait la suggestion.

Beaucoup d’autres études scientifiques se penchent régulièrement sur la question du fonctionnement du cerveau en état de transe hypnotique. 

Quels sont les effets thérapeutiques de l’hypnose ericksonienne? 

En France, l’hypnose est de plus en plus pratiquée. Dans certains cas, elle constitue le traitement lui-même, dans d’autres, elle facilite l’action du médecin.

C’est efficacement prouvé pour…

  • L’arrêt du tabac : 90 % de taux de réussite. L’hypnose aide aussi à lutter contre les effets du sevrage.
  • La gestion de poids, l’anorexie et la boulimie : elle exerce un bon rôle de soutien psychologique dans les ré-équilibrages alimentaires.
  • Gestion de la douleur : elle ne remplace pas l’anesthésie, mais peut la compléter et permettre de diminuer les doses de médicaments. Elle est aussi de plus en plus utilisée en chirurgie dentaire et en ambulatoire. L’hypnose est aussi complémentaire à un traitement médical pour les douleurs chroniques.
  • Les troubles psychologiques : stress, phobies, névroses, anxiété, mais aussi impuissance, frigidité, problèmes de trac, de mémoire, etc.
  • La préparation mentale pour des performances intellectuelles sportives ou artistiques.
  • Les troubles digestifs : ulcères, colites ou diarrhées dus au stress.
  • Les comportements psychosomatiques : maladies de la peau (eczéma, psoriasis, etc.), spasmophilie, rhinites à répétition, troubles de la voix et du chant, crise d’asthme.

Mais Attention…

L’Hypnothérapie permet de travailler sur de nombreux sujets, cependant, une séance d’Hypnothérapie ne remplace en aucun cas un avis ou un traitement médical. Seul un médecin peut poser des diagnostiques et lui seul est habilité à prescrire, modifier ou supprimer un traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser au médecin traitant.